Pacte d’alliance entre le musée chalonnais Denon et le rat, exhibé sous toutes les coutures

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Pacte d’alliance entre le musée chalonnais Denon et le rat, exhibé sous toutes les coutures

Message par Senalina le Lun 15 Déc - 3:01


Accusé souvent de tous les maux, sujet d’épouvante ou d’un gros ascendant, le rat, ou surmulot, doté d’une forme d’intelligence peu commune, a vu au cours des siècles son image arborer des visages parfois aux antipodes les uns des autres. C’est précisément le sens de la démarche didactique du musée Denon, lequel s’est focalisé sur l’évolution des mentalités par le truchement d’emprunts aux réalisations artistiques et aux écrits non scientifiques. L’exposition « Le rat, miroir de l’homme », est en ordre de marche. Ne reste plus qu’à l’appréhender par le bon bout de la lorgnette.

Deux tableaux pour l’effet déclencheur

Aux abords immédiats dudit musée, l’on est avant toute considération, déjà dans le ton, en raison de la multitude de rats peints à même le sol. Comme un tapis rouge dévolu à un parcours initiatique. A l’intérieur l’élan pédagogique vaut principalement par deux tableaux du peintre animalier chalonnais Philibert-Léon Couturier (1823-1901), « Le Conseil tenu par les rats », et « Le Rat retiré du monde ». D’où articulation et déclinaison à partir de ces points de départ vers un ailleurs peuplé de légendes, très caractéristique de l’histoire humaine au travers d’une symbolique particulièrement féconde. De tous temps le rongeur a marqué la conscience collective, à des degrés divers. De l’adulation d’autrefois au personnage sympathique de Disney, en passant par le statut de pestiféré, les représentants de la famille des muridés ne laissent de toute façon pas indifférents. Volontiers source d’inspiration pour les artistes et les plus grands écrivains (Hugo, La Fontaine…), le rat retrouve incontestablement par voie de conséquence du crédit, en l’espèce, une dédramatisation. Tout en étant copie conforme des us et coutumes engendrés par les êtres humains…De quoi donc en retirer moult bénéfices. A absorber visuellement et intellectuellement sans modération.

« C’est une expo exceptionnelle »

Cette seconde manifestation axée sur les acquisitions dépoussiérées in situ, équivaut pour le directeur des musées de Chalon-sur-Saône, François Cheval, par ailleurs conservateur en chef du musée Niépce, « à un abandon des discours traditionnels. Nous avons redéfini notre paramètre. Ce musée doit s’appuyer sur ses propres collections ». Lors du vernissage qui s’est déroulé ce vendredi en fin d’après-midi en présence d’une foule nombreuse et passionnée, le maire Gilles Platret, historien de formation, était véritablment dans son élément. Il en a largement fait état. « C’est une expo exceptionnelle à plus d’un titre. Elle fait renouer avec l’ambition première du musée qui était de donner à réfléchir. C’est le cas avec ce magnifique tableau de Couturier, né à trente mètres d’ici. C’est un peintre que j’aime énormément. Il connaît une vraie faveur. Nos amis américains l’aiment énormément aussi. Comme La Fontaine il y a vu le reflet de l’humanité. Je pense que l’ambition du musée doit être de refléter le génie local. Il faut que nous soyons en capacité de développer ce qui fait sa différence. C’est un peintre qui méritait bien cette exposition. Ce qui est intéressant c’est de voir que le rat se voit transposé dans le monde de l’humanité. Ce musée est à la croisée des chemins, car il est le musée historique de Chalon. C’est un lieu qui doit nous projeter vers demain. » Filon pour un enrichissement personnel, la somme des éruditions glanées çà et là ne doit, selon le premier magistrat, pas intervenir en sous-main. « La culture n’est pas une variable d’ajustement dans les budgets communaux et intercommunaux. » Dont acte.

Du 13 décembre au 15 mars afin de faire fi de ses préjugés

Cette exposition débute ce samedi 13 décembre, et ne s’achèvera que le 15 mars 2015. Le musée Denon, sis au n°3 de la rue Boichot (on y accède par la place de l’Hôtel de ville), se visite journellement, sauf le mardi et les jours fériés, ce sans bourse délier. Horaires d’ouverture : de 9h30 à 12h, et de 14h à 17h30. Renseignements : 03.85.94.74.41, ou 03.85.94.70.03 ; beauxarts.denon@chalonsursaone.fr

Source: info-chalon.com

_________________
avatar
Senalina
AdministRATeur
AdministRATeur

Messages : 8785
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 29
Localisation : près de Montpellier (34)

http://sites.google.com/site/lesvoleursdemiettes/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum