Peste noire : les rats sont innocents. Leurs puces aussi.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Peste noire : les rats sont innocents. Leurs puces aussi.

Message par Senalina le Lun 31 Mar - 7:27


Le mécanisme des épidémies de peste dans l'histoire est plutôt bien connu. Les puces porteuses du bacille de Yersin sont tranquillement installées sur des rats qu'elles contaminent. Ces derniers tendant à pulluler dans les endroits où il y a des concentrations humaines, les puces passent de l'un à l'autre et infectent les humains lors des nombreuses morsures qu'elles leur infligent.

La peste noire est le nom de l'une des épidémies les plus virulentes dont on ait gardé la trace, et qui s'est produite au 14ème siècle. Partie d'Orient, elle s'est répandue au travers des voies de communication, propagée au début par les marins génois. En quelques années, du monde Arabe au nord de l'Europe, elle a dévasté l'occident, le laissant à genoux pour plusieurs siècles. On estime aujourd'hui qu'elle a fait plus de 25 millions de morts. En de nombreux endroits, plus de la moitié de la population a succombé. Des études parlent d'une population française qui serait passée de 17 millions en 1340 à 10 millions en 1440, et il fallut atteindre le 17ème siècle pour que notre pays retrouve sa population d'avant l'épidémie.

Jusqu'à présent, tout laissait à penser que la peste noire était une peste bubonique, et que les rats, et leurs puces, étaient le vecteur de transmission. Mais de toutes récentes études tendraient à disculper les rongeurs et leurs parasites, comme doit l'expliquer la semaine prochaine un documentaire qui sera diffusé sur la chaîne britannique Channel 4.

Le lien entre rat, puce et épidémie de peste fonctionne parfaitement pour la peste bubonique, qui a un temps d'incubation de plusieurs jours. Et c'est là où le bât blesse, selon une équipe de chercheurs médicaux du service de santé du Royaume-Uni.

Le Dr Tim Brooks, qui a mené une étude sur le sujet, s'est basé sur une découverte qui remonte à un an. Lors du chantier Crossrail, un projet de ligne ferrée aérienne au coeur de l'agglomération londonienne, les ouvriers sont tombés sur des squelettes enterrés en couches, un site correspondant à des funérailles en masse...et en urgence. L'archéologue en charge des fouilles a pu identifier le lieu comme une petite partie de la gigantesque fosse collective ayant été mis en place par Edouard III en 1348, pour les victimes de la peste noire lorsqu'elle a atteint les côtes britanniques.

L'équipe du Dr Brooks a étudié en détails 12 de ces squelettes durant un an, analysant leur ADN, et les testant de toutes les manières qu'ils ont pu mettre en oeuvre, et entre autres un test capable de détecter le bacille de Yersin. La conclusion est là : il s'agissait bien de la peste. Et, fait surprenant, une forme presque identique à celui qui est encore présent aujourd'hui sur plusieurs continents. Il ne s'agissait donc pas d'une "super-peste" qui a décimé l'Europe, mais bien d'une peste... ordinaire.

Evidemment, à l'époque il n'y avait pas d'antibiotiques, mais cela ne suffisait pas à expliquer la propagation si rapide de la maladie. Bien sûr, la population était plus vulnérable. Anémie, malnutrition, mauvaise dentition...les conditions de vie de l'époque n'étaient pas les meilleures, et fournissaient un terrain idéal pour une épidémie. Mais ce n'était pas suffisant.

Le Dr Brooks s'est alors penché sur un cas plus récent et documenté, sur une épidémie à Suffolk en 1906. Et là, il s'agissait bien d'une forme plus virulente, la peste pneumonique, qui s'installait dans les poumons et se transmettait alors rapidement de personne à personne, par la respiration. Une rapidité concordant avec celle relatée dans les chroniques du 14ème siècle. Tout concordait : la peste noire était bien la forme pulmonaire de la maladie.

Les travaux du Dr Sloane, qui a étudié les archives sur l'épidémie du 14ème siècle, ont également apporté des éléments sur sa propagation, au travers du nombre réel de victimes, qui s'avère impressionnant : 60% de la population londonienne aurait succombé en neuf mois... Et les rats comme les puces n'y étaient pour rien...

Sources :

Channel 4

Les articles du Guardian, du Telegraph et du Daily Mail

Source: Nouvel Obs

_________________
avatar
Senalina
AdministRATeur
AdministRATeur

Messages : 8785
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 29
Localisation : près de Montpellier (34)

http://sites.google.com/site/lesvoleursdemiettes/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Peste noire : les rats sont innocents. Leurs puces aussi.

Message par KlaRA Desgaspards le Mar 1 Avr - 6:44

J'ai déjà lu cet article. Et bien à mon avis, on peut clamé cela sur tout les toits et les gens continuerons encore à accusés les rats.  Evil or Very Mad 

_________________


http://klaradesgaspards.blogspot.com/

Mes anges que je n'oublierai jamais: Gaspard 1997-2000, Félicie 2000-2002, Amélie 2002-2003, Clara 2002-2004,
Praline 2002-2004, Enimie 2002-2004, Virgile 2006-2008, Horace 2006-2008, Barnabé 2009-2011, Ignace 2008-2010,
Juleke 2011-2012, Jantje 2011-2013, Emile 2011-2013, Ben 2013 - 2015, Léo 2013 - 2016.
avatar
KlaRA Desgaspards
ModéRATeur
ModéRATeur

Messages : 8273
Date d'inscription : 12/10/2009
Age : 72
Localisation : Bruxelles

http://klaradesgaspards.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum